THE NEXT SOCIETY: IM participe dans le plan d’action pour soutenir l’innovation en Méditerranée

THE NEXT SOCIETY: IM participe dans le plan d’action pour soutenir l’innovation en Méditerranée


Lancement réussi en Grèce pour THE NEXT SOCIETY
, un mouvement qui regroupe entrepreneurs, investisseurs, grands groupes, acteurs publics et privés de l’innovation en Europe et en Méditerranée.

Cette communauté a saisi l’occasion pour dévoiler son plan d’action mis en œuvre sur 4 ans, avec l’appui de la Commission européenne. Ses activités ambitionnent d’accompagner le changement dans la région, en plaçant le secteur privé au cœur du dialogue et des dispositifs sur l’innovation et la compétitivité. THE NEXT SOCIETY se fait l’écho d’une philosophie inclusive, basée sur la responsabilité sociale des entreprises et accompagne l’émergence de talents et de nouveaux leaders en ciblant les start-ups, les clusters et les structures de transfert technologique.

À l’occasion de l’événement, co-organisé le 16 mai à Athènes par ANIMA Investment Network et Enterprise Greece, près d’une centaine de professionnels et experts euro-méditerranéens ont échangé sur les activités mises en œuvre par l’initiative, en présence des ministres grecs M. Dimitris Papadimitriou, ministre de l’Economie et du Développement et M. Costas Fotakis, ministre délégué à l’Innovation et à la Recherche.

Pour Candace Johnson, présidente d’EBAN (The European Trade Association for Early Stage Investors) « …les solutions aux problèmes du monde d’aujourd’hui résident dans les entrepreneurs du Maghreb, du Moyen-Orient et de l’Afrique ». Vladimir Rojanski de la DG NEAR à la Commission européenne, a, quant à lui, souligné l’importance de la création d’emplois et du développement des PME et des start-ups, ainsi que la forte volonté de l’Union européenne de soutenir l’innovation au travers du développement de nouveaux mécanismes de financement dans la région.

THE NEXT SOCIETY active le changement à tous les niveaux

Le 16 mai à Athènes, THE NEXT SOCIETY a présenté un plan d’action complet soutenu par la Commission européenne, qui agira à plusieurs niveaux :

  • Améliorer les cadres réglementaires : THE NEXT SOCIETY met en place un dialogue public-privé et une analyse de la performance des écosystèmes d’innovation méditerranéens afin de définir et mettre en œuvre des feuilles de route stratégiques nationales afin d’améliorer le cadre de soutien à l’innovation.
  • Favoriser le succès des start-ups : THE NEXT SOCIETY offre un appui sur mesure aux startups méditerranéennes pour les aider à conquérir l’international et à lever des fonds grâce à des ateliers de travail et formations, des séjours d’immersion et d’incubation dans des pôles d’innovation européens, des rencontres avec investisseurs et l’accompagnement de longue durée par des mentors engagés.
  • Promouvoir et internationaliser les clusters : THE NEXT SOCIETY développe des services d’apprentissage entre pairs pour les clusters commerciaux et industriels, des partenariats étrangers et  les guide vers une démarche de gestion d’excellence du Cluster.
  • Accompagner les structures de transfert technologique : THE NEXT SOCIETY forme des managers de structures de transfert technologique comme des entrepreneurs et les aide à améliorer leurs services, à commercialiser leur portefeuille d’innovations et à rencontrer des clients potentiels.

Contribution de l’IM à THE NEXT SOCIETY

L’Institut de la Méditerranée, en mobilisant entre autres les ressources du réseau FEMISE (www.femise.org) dont il est coordonnateur et affilié dans le cadre de NEXT Society, contribuera essentiellement dans les deux activités décrites ci-dessous.

Dr Maryse Louis (General Manager FEMISE, Programs Manager Economic Research Forum) and Dr Constantin Tsakas (General Secretary FEMISE, General Manager Institut de la Méditerranée)

Dr Maryse Louis (General Manager FEMISE, Programs Manager Economic Research Forum) and Dr Constantin Tsakas (General Secretary FEMISE, General Manager Institut de la Méditerranée)

Moniteur national de l’innovation et de la compétitivité (NICM): Ici, aura lieu une analyse approfondie ainsi qu’une évaluation des définitions existantes, des tableaux de bord, des repères et des études liées à l’innovation. Cela permettra de définir de nouveaux concepts, de créer un tableau de bord sud-méditerranéen et un tableau de bord national pour chaque pays. Cela permettra également de préparer des études pays en matière d’innovation et de rédiger des Policy Briefs. La façon dont les résultats de cette activité seront communiqués sera essentielle à son succès. Cela se fera par le biais de réunions organisées tout au long du projet, de plusieurs ateliers et de conférences, ainsi que par les études pays et les Policy Briefs qui seront préparées pour chaque pays.

Analyse de la chaîne de valeur: l’objectif ici sera d’encourager les entreprises (nationales / internationales) à identifier et à utiliser les capacités technologiques et novatrices des pays MED. Un aperçu général du développement sectoriel sera fourni pour montrer comment le niveau des exportations de haute technologie par secteur ont évolué dans chacun des 7 pays. Ensuite, l’analyse se concentrera sur l’identification de produits qui ont été les mieux performants dans les exportations, ce qui soulève la question de savoir où se situent les nouveaux avantages comparatifs pour chacun des sept pays. Enfin, l’analyse des « success stories » au niveau de l’entreprise soulignera comment les entreprises ont réussi à valoriser ces nouveaux avantages comparatifs.

REJOIGNEZ OU SUIVEZ THE NEXT SOCIETY

Mail : welcome@thenextsociety.co

Twitter @TheNext_Society

Facebook THE NEXT SOCIETY

www.thenextsociety.co (à venir)

En savoir plus

Expertise et analyse méditerranéenne

L’Institut de la Méditerranée occupe une position de tout premier plan en Europe en matière d’analyse économique et territoriale méditerranéenne.

En matière d’analyse économique, le réseau FEMISE est le réseau euro-méditerranéen des instituts économiques indépendants chargés de l’analyse économique du processus de Barcelone. Il regroupe aujourd’hui plus de 70 membres (instituts de recherche en économie), représentant les 27 partenaires du Processus de Barcelone. Soutenu par la Commission Européenne (DG relations extérieures) dans le cadre du volet régional de MEDA, le FEMISE est co-animé par l’Institut de la Méditerranée (France) et l’Economic Research Forum (Egypte).

En savoir plus

L’appui aux projets territoriaux stratégiques

L’Institut de la Méditerranée appuie ses membres fondateurs dans la réalisation de leurs stratégies territoriales méditerranéennes: il conçoit des projets, identifie les financements et contribue à la réalisation de leurs projets stratégiques de coopération territoriale.
L’Institut est intervenu en tant que coordinateur transnational des projets de coopération territoriale AMAT, PIC-RM, C2M et I2C.

A la demande de l’Etat (DIACT), l’Institut a conçu et réalisé le volet « stratégie territoriale » du projet MEDISDEC-STRATMED. Il a, dans ce cadre, élaboré l’étude prospective prospective « Méditerranée 2030″.

En savoir plus

Appui aux coopérations territoriales

La fonction d’appui aux projets de coopération territoriales vient en appui des stratégies méditerranéennes mises en place par les membres fondateurs. Il s’agit de projets conduits à la demande des membres de l’Institut dans le cadre de leur politique méditerranéenne et pour lesquels l’Institut intervient soit en appui soit en maîtrise d’œuvre. L’Institut de la Méditerranée appuie ainsi ses membres fondateurs dans la réalisation de leurs stratégies territoriales méditerranéennes: il conçoit des projets, identifie les financements et contribue à la réalisation de leurs projets stratégiques de coopération territoriale.

L’Institut est intervenu en tant que coordinateur transnational des projets de coopération territoriale dans le cadre du programme INTERREG (AMAT, PIC-RM, C2M, I2C, MEDISDEC-STRATMED).

Dans le cadre du programme MED, l’Institut de la Méditerranée est partenaire des projets MEDGOVERNANCE, CATMED, ICMED, MEDLAB, SMILIES, ENERMED, OTREMED.

En savoir plus

Influence

L’Institut de la Méditerranée a également pour vocation de soutenir les acteurs du territoire marseillais en tant qu’acteurs majeurs du dispositif politique et institutionnel euro-méditerranéen.

L’Institut de la Méditerranée a ainsi activement contribué à la création et à l’installation à Marseille de nouveaux organismes de coopération : le Centre Méditerranéen d’Intégration et l’Office de Coopération Économique de la Méditerranée et des pays de l’Orient (OCEMO). En 2008, 2009, La DATAR a sollicité l’Institut de la Méditerranée afin de conduire une étude de faisabilité  et de préfiguration d’une « Agence méditerranéenne des villes et territoire durable ».

Sollicité par l’Etat et la Région PACA, l’Institut a contribué à l’élaboration des propositions françaises pour les programmes européens MED et Voisinage volet « Bassin Maritime Méditerranéen » 2007-2013. L’Institut a accompagné le Conseil Régional PACA lors de sa candidature pour devenir Autorité Unique de Gestion du programme MED 2007-2013. Cette stratégie a été couronnée de succès, puisque le Conseil Régional a obtenu pour 7 ans la responsabilité de mise en oeuvre du programme

En savoir plus

Le Club de Marseille

Créé en 1992, proche de l’Institut de la Méditerranée et du World Trade Center de Marseille, le Club de Marseille est un lieu de rencontre pluridisciplinaire où travaillent ensemble décideurs et intellectuels venus de tous les horizons de la science et du savoir, dans le décor général :

En savoir plus