Le cadre politique et stratégique

Dans la grammaire diplomatique européenne, la « Méditerranée » rassemble diverses entités géopolitiques forgées par au sein des chancelleries des grandes puissances européennes comme le « Moyen-Orient » (Middle East) pour le Royaume-Uni ou le « Proche-Orient » pour la France. Dans l’histoire contemporaine de la politique étrangère française, c’est le « monde arabe » a également été un concept-clé. De même, dans la tradition arabo-musulmane, la Méditerranée est recouverte par une diversité d’ensembles géopolitiques qui la sépare tout d’abord entre Est et Ouest : le Maghreb, partie occidentale du monde arabe (Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie, Libye), et le Mashrek, partie orientale qui va de l’Egypte à l’Irak. Par ailleurs, la Méditerranée est également scindée entre rive Sud et rive Nord, la première appartenant à la terre d’Islam et ses habitants à la communauté des croyants (umma) tandis que la seconde relève de la terre de Djihad.

En savoir plus

Un espace de conflits et de risques

Un espace de conflits et de risques

La conflictualité de la Méditerranée pèse sur son développement futur. La Méditerranée est caractérisée par, d’une part, des conflits « traditionnels » de nature territoriale et, d’autre part, des nouvelles menaces de « basse intensité ». La permanence de différents conflits territoriaux traditionnels constitue le premier facteur d’instabilité de l’espace méditerranéen hypothéquant la perspective d’une stabilité politique durable au Proche-Orient et, partant, de l’émergence d’une zone de prospérité et de paix euro-méditerranéenne : conflit israélo-palestinien, conflit du Sahara Occidental et conflit chypriote.

En savoir plus

De nouvelles puissances méditerranéennes ?

Au Nord comme au Sud de l’espace méditerranéen, on constate l’émergence de nouvelles puissances économiques et politiques. Ces nouvelles puissances conduisent des stratégies de plus en plus autonomes notamment en développant des relations avec de nouveaux ensembles comme les puissances asiatiques (Chine et Inde). Le schéma post-colonial qui prévalait entre la rive Nord et la rive Sud jusqu’il y a quelques années semble est devenu aujourd’hui obsolète.

En savoir plus

Un carrefour commercial et énergétique

La Méditerranée est exposée de façon grandissante aux flux de la mondialisation. La Méditerranée est aujourd’hui un carrefour au sens littéral du terme dans la mesure où elle constitue une des principales zones de trafic du commerce mondial avec près de 30% des transports de marchandises qui la traversent. Cette situation est tout d’abord favorisée par la position géographiquement centrale de l’espace dans les flux commerciaux mondiaux. La Méditerranée est « naturellement » inscrite dans les flux commerciaux internationaux. Ce positionnement privilégié remonte aux temps de la route de la soie puis, plus près de nous, à la mise en service du canal de Suez en 1869.

En savoir plus

Une zone sous influences multiples

La région méditerranéenne est aujourd’hui une zone vitale pour la sécurité et la croissance économique des grandes puissances mondiales. Ainsi, elle occupe une place centrale dans les stratégies politiques et militaires de ses pays riverains et de l’Union Européenne mais également des Etats-Unis et de l’OTAN mais aussi de la Russie et, de façon discrète mais néanmoins grandissante, de la Chine et de l’Inde.

En savoir plus