Missions

L’objectif général de l’Institut de la Méditerranée est d’offrir aux partenaires de son Conseil d’Administration (Conseil Régional PACA, Conseil Général Bouches-du-Rhône, Mairie de Marseille, CCIMP, Euromed Management) un instrument d’analyse, d’expertise et de montage de projets sur la grande région euro-méditerranéenne. Par ses travaux et ses initiatives, l’Institut contribue donc à s’imposer comme un partenaire indispensable du dispositif de coopération euro-méditerranéenne. Les différentes activités de l’Institut s’organisent autour de deux grandes fonctions complémentaires : la fonction influence et la fonction d’identification et de suivi des projets pour les membres fondateurs.

1-La fonction d’influence s’organise autour de deux grands pôles d’activité majeurs :

  • D’une part un pôle économique principalement en direction des pays du sud de la Méditerranée au travers, principalement, du programme Femise et du partenariat avec la Banque Mondiale. L’objectif visé est, ici, de renforcer les capacités d’analyse et d’action des partenaires de l’Institut de la Méditerranée dans la grande région méditerranéenne. Les activités prévues dans ce cadre sont, pour l’essentiel, financées par le programme européen Meda.
  • D’autre part, un pôle de stratégie territoriale qui embrasse l’espace méditerranéen dans son ensemble, nord et sud dans le but d’éclairer les enjeux territoriaux (transport, métropolisation, innovation, environnement) qui concourent à la compétitivité et à la cohésion de l’espace méditerranéen. Les activités prévues dans ce cadre sont, pour l’essentiel, financées par les fonds structurels européens et le Fonds national d’aménagement du territoire (FNADT).

Il s’agit de deux approches complémentaires de la réalité socio-économique à l’échelle du bassin Méditerranéen et en phase avec les préoccupations de ses membres fondateurs. Grâce au soutien apporté par la Commission Européenne et les financements qui soutiennent ces deux approches, l’Institut bénéficie d’une légitimité indispensable pour être entendu des responsables nationaux et européens en charge des différentes politiques qui touchent le territoire méditerranéen dans son ensemble et des relations entre l’Europe et les pays méditerranéens.

2-La fonction de projet vient en appui des stratégies méditerranéennes mises en place par les membres fondateurs. Il s’agit de projets conduits à la demande des membres de l’Institut dans le cadre de leur politique méditerranéenne et pour lesquels l’Institut intervient soit en appui soit en maîtrise d’œuvre.

Les deux activités d’influence et de projet sont fortement complémentaires dans la mesure où les projets incarnent de façon visible l’influence et s’inscrivent dans la mission générale pour l’Institut de faire de ses membres des acteurs incontournables de la construction de la grande région euro méditerranéenne.

Le financement de l’Institut est assuré :

  • D’une part par les cotisations de ses membres,
  • D’autre part par les ressources générées au travers des projets conduits pour l’Union Européenne.

Ces deux sources de financement sont indispensables au bon fonctionnement et au développement de l’Institut. Les cotisations des membres assurent, en particulier, une infrastructure en moyens qui permet d’assurer non seulement les missions de base, mais également la participation et l’animation de projets dans le cadre des programmes européens, qui demandent le plus souvent des co-financements et une logistique importante en appui des subventions européennes.