MEDLAB

Un « Living Lab » (laboratoire vivant) est une nouvelle forme d’innovation visant à faire participer les utilisateurs, dans un environnement réel, à la création de nouveaux services et produits dont ils seront les destinataires. Cette approche très novatrice, appliquée principalement à l’industrie des TIC, promeut l’innovation co-créatrice en associant les divers acteurs de l’innovation comme les entreprises, les centres de recherche, les autorités publiques et les citoyens.

Le projet MedLab, qui s’inscrit dans le cadre du programme MED, vise à mettre en application la méthodologie du living lab à travers des projets pilotes qui établissent un réseau de gouvernance multi-niveaux pour l’innovation territoriale, et dont l’objectif final est de créer un living lab transméditerranéen.

Les projets pilotes sont réalisés dans cinq secteurs clés : les réseaux de PME innovantes, le développement rural, la gestion des zones côtières, la planification participative et le tourisme. Les partenariats pilotes transnationaux  et les thématiques de R&D communes qui émergeront se développeront dans un réseau de gouvernance intégré, ouvert mais stable. Le résultat final de MedLab sera une structure trans-Méditerranéenne permanente.

Le projet MedLab, conduit par la Région de Macédoine Centrale (Grèce), rassemble les représentants de 6 États membres : Espagne, Italie, Grèce, Chypre, Slovénie, France. Le projet, commencé en avril 2009, doit s’achever en mars 2011, mais pourrait bénéficier d’une extension de six mois.

L’Institut de la Méditerranée coordonne l’axe gouvernance du projet : quelles leçons pouvons-nous tirer des bonnes pratiques de living labs en termes de gouvernance ? Quel modèle de gouvernance appliquer aux projets pilote de MedLab ? Comment prendre en compte leur spécificité transnationale dans la gouvernance ?

L’Institut a également contribué aux études sur les politiques d’innovation et les expériences de Living Labs existant dans les régions partenaires en menant des recherches sur le territoire de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui se trouve parmi les régions pionnières en Europe dans l’application des Living Labs dans sa politique d’innovation au travers, en particulier, du programme PACA Labs. Deux living labs labellisés par ENoLL – le réseau européen des living labs – se trouvent également dans la région : TPMed Lab, dont le l’objectif est de faire du territoire de l’agglomération de Toulon Provence Méditerranée (TPM) un territoire d’expérimentation de services numériques urbains innovants, et ICT-Usage Lab, basé à Sophia-Antipolis. Le territoire comporte d’autres initiatives dont la méthodologie peut s’apparenter à celle du Living Lab, en associant directement les utilisateurs, comme le projet PREMIO mené par le pôle Capenergies sur la maîtrise de l’électricité et les énergies renouvelables. En tirant profit des expériences déjà existantes et des instruments politiques à disposition, l’Institut est chargé d’identifier des options politiques et de proposer des recommandations pour la création d’un living lab méditerranéen.

Living labs et clusters: quelle gouvernance dans la stratégie européenne pour 2020?

Dans le cadre du projet européen MedLab, l’Institut de la Méditerranée a organisé le 12 mars 2010 un séminaire de réflexion sur les liens entre les Living Labs et les clusters et leur impact sur la gouvernance régionale de l’innovation dans l’Europe 2020.

Ce séminaire a réuni autour des partenaires du projet MedLab des chercheurs, des représentants de la puissance publique, des experts européens et des membres de Living Labs et clusters dans le but d’apporter leur éclairage sur différentes questions.

  • Les Living Labs, qui utilisent principalement les technologies de l’information, ont-ils vocation à diversifier leurs outils et modes de fonctionnement ?
  • Les Living Labs doivent-ils prendre place aux côtés des clusters, voire se substituer à eux ?
  • Une extension des Living Labs appelle-t-elle à revisiter les outils traditionnels mis en œuvre dans les politiques régionales de l’innovation et comment ?

Le projet MedLab, soutenu par l’Union européenne, rassemble les représentants de 6 États membres dans le but de créer un Living Lab transnational à l’échelle méditerranéenne. L’axe gouvernance de ce projet est coordonné par l’Institut de la Méditerranée.

A lire: le compte-rendu détaillé du séminaire: Compte-rendu séminaire Clusters et Living Labs

Les publications du projet MedLab

Pour plus d’informations, voire le site du projet: http://www.medlivinglab.eu/ ou contacter Mathilde Dioudonnat à l’adresse m.dioudonnat(at)ins-med.org

  • shipload